habillage
Souterrains, le monde creusé par l'homme. Jérôme et Laurent Triolet. Carrières souterraines, champignonnières, villes souterraines, souterrains-refuges, habitats troglodytiques, tunelles de guerre, souterrains cultuels, catacombes.

Les habitations troglodytiques

Les habitations troglodytiques constituent sans-doute les monuments souterrains les mieux connus du grand public. En effet, elles offrent le plus souvent une façade sur l'extérieur qui permet de les repérer de loin. Ces cavités ne sont rien de plus que des habitations, leur seule originalité étant d'être creusées dans la roche. Très répandu en France, dans la vallée de la Loire, en Périgord, mais aussi en Provence, ce type d' habitat a séduit en son temps toutes les catégories de la société. De modestes cavités n'abritant qu'une seule pièce côtoient de vastes demeures ...

Pour lire la suite, cliquez ici...


 

Les carrières souterraines

Les carrières souterraines apparaissent le plus souvent comme des réseaux labyrinthiques aux ramifications étendues. L'homme a creusé ces cavités dans l'unique but d'en extraire de la pierre à bâtir. Le plus souvent de grandes dimensions et de formes peu régulières, ces galeries ne présentent pas d'aménagement. La carrière paysanne, destinée à fournir de la pierre pour la construction d'un bâtiment modeste, peut se limiter à un puits d'extraction donnant dans une petite cavité tri ou quadripartite. Au contraire, les carrières utilisées lors de grands travaux tels la construction des villes ou ...

Pour lire la suite, cliquez ici...


 

Les souterrains aménagés

Les souterrains aménagés constituent notre principal sujet d'étude.
Souterrains, c'est-à-dire creusés par l'homme sous la terre, ils sont en outre aménagés, c'est-à-dire pourvus d'aménagements divers. Leur réalisation a été effectuée en vue d'une utilisation donnée. Ces ouvrages se présentent le plus souvent sous la forme de galeries et de salles de dimensions relativement modestes formant un réseau plus ou moins étendu. Ils sont taillés entièrement dans la roche. Leur fonction exacte reste relativement difficile à préciser au vu de leurs vestiges ...

Pour lire la suite, cliquez ici...


 

Les tunnels de guerre

Les tunnels de guerre les plus connus se trouvent dans le sud du Vietnam. Dans la région de Saigon, il existe un réseau impressionnant de tunnels principalement creusés durant la guerre du Vietnam. Autour de Cu Chi et dans le Triangle de Fer, il aurait ainsi existé jusqu’à 300 km de tunnels ayant abrité jusqu’à 16 000 personnes. Les galeries des tunnels de Cu Chi sont très basses (0,60 à 1,10 m de hauteur) et très étroites (0,50 à 0,70 m de large), et les portions de tunnels font plusieurs centaines de mètres de long. Les galeries changent souvent de ...

Pour lire la suite, cliquez ici...


 

Les caves

Les caves, quant à elles, ont pour fonction le stockage et la conservation des denrées. Elles apparaissent souvent comme des galeries assez larges, aux parois brutes, dépourvues de tout aménagement. Il s'agit en général de dépendances directes de l'habitat de surface. Les grandes caves, utilisées surtout pour la conservation du vin, occupent généralement les vastes espaces créés par les carrières souterraines.

 

...

Pour lire la suite, cliquez ici...


 

Les aqueducs souterrains

Datant de l'époque romaine, les aqueducs souterrains, qui assuraient l’alimentation en eau des grandes cités, se présentent sous la forme de très longues galeries larges seulement de 0,5m à 1,5m et hautes de 1 à 2 mètres. Ces boyaux correspondent aux parties souterraines d'ouvrages comprenant des portions aériennes. Dans tous les aqueducs souterrains, des puits reliant les galeries à la surface se répètent, tout le long du trajet, à espace régulier.

...

Pour lire la suite, cliquez ici...


 

 © Jerôme et Laurent TRIOLET 2017 - Toute reproduction interdite

 Information Copyright ©